Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

L'histoire du Reiki , l'histoire du Dr Mikao Usui.

Mikao Usui a découvert le Reiki au Japon, au cours d’une expérience mystique, sur le Mont Kurama, au nord de Kyoto, en mars 1922. Déjà au 8° siècle on avait construit un temple sur cette montagne connue pour être un lieu de puissante énergie.


Si une méthode énergétique rassemble les quatre propriétés suivantes, elle peut-être considérée comme une technique Reiki :


- la capacité d’utiliser le Reiki est donnée par initiation et n’est pas le résultat d’une longue période de méditation ou la pratique d’exercices.


- toutes les techniques Reiki font partie d’une lignée, en commençant par le premier qui a canalisé l’énergie. (transmission d’enseignant à élève par initiation)


- le Reiki ne nécessite pas de guider l’énergie avec l’esprit. Le Reiki est guidé par un pouvoir supérieur qui sait quelle vibration et quelle combinaison vibratoire est nécessaire et comment il doit agir.


- le Reiki n’a pas d’effets nocifs.

Les origines du Reiki


Il existe de nombreuses théories sur les origines du Reiki.


Certains pensent qu’il est issu du bouddhisme ou qu’il contient des aspects ou techniques bouddhistes. Mikao Usui était sans doute bouddhiste, mais il avait également étudié d’autres religions et philosophies, ce qui donne à son enseignement une spiritualité universelle, au-delà des clivages religieux.

Une certitude claire et authentique, est que l’origine de l’USUI REIKI RYOHO, repose d’abord sur l’expérience mystique (satori) sur le mont Kurama. Les études et connaissances dans de nombreux autres domaines de Mikao Usui lui ont permis d’enrichir progressivement sa méthode.


Un extrait de son manuel atteste de son originalité : «notre Reiki Ryoho est quelque chose d’absolument original et ne peut être comparé à aucun autre chemin spirituel dans le monde.»

Reiki en occident


Le Reiki s’est développé en Occident grâce au Dr HAYASHI et Mme TAKATA.

En passant en occident la méthode a connu d’importants changements et ce qui a été transmis au monde entier était relativement différent des enseignements et pratiques de MIKAO USUI.

Nous savons maintenant, que tout en gardant la base de la méthode USUI,

Mme TAKATA l’a beaucoup simplifiée (notamment en décidant de ne pas enseigner les techniques japonaises de reiki) pour l’adapter aux occidentaux. L’important est que son système soit efficace et nous la remercions pour cela.

Quand elle décède en 1980, elle a formé 22 maîtres-enseignants.

Certains d’entre eux, vont apporter des modifications, notamment des ajouts de connaissances et compétences venant d’autres systèmes. La plupart de ces changements étaient bénéfiques, mais n’étant pas mentionnés, ils ont pu créer des confusions, chaque lignée pensant être la seule authentique.

MIKAO USUI


Le Dr Mikao Usui originaire de la région de Kyoto est né le 15 Août 1865. Nous savons qu’il pratique le kiko depuis l’âge de 8 ans. Le kiko est la version japonaise di Qi Gong, une discipline qui permet d’améliorer sa santé, par la méditation, des exercices respiratoires, et des mouvements très lents. Cette pratique repose sur le développement et l’usage du Ki, l’énergie de vie, et comprend des méthodes de guérison par imposition des mains.


Cette méthode demande de constituer en soi une réserve d’énergie, avant de l’utiliser pour des soins. Celui qui pratique le kiko risque l’épuisement puisqu’il peut être amené à puiser dans son énergie personnelle.

HAYASHI arrive chez Mikao Usui en 1925, à une époque où le Reiki est très à la mode chez les officiers de marine.

Il passe rapidement la maîtrise et après la mort de Mikao Usui, il reste dans l’organisation jusqu’en 1931, date à laquelle, il décide de partir et de fonder sa propre école qu’il appelle HAYASHI REIKI KENKYUKAI

HAWAYO TAKATA


Mme Takata a introduit le Reiki en occident. Sinon, le Reiki aurait mis certainement beaucoup plus de temps à quitter le Japon, si toutefois il l’avait quitté.

Mme Takata est née en 1900. Elle est d’origine japonaise et comme son prénom l’indique née à Hawaï. En 1935, l’une de sœurs décède et elle décide de se rendre au Japon pour rendre visite à ses parents. Elle souffre de plusieurs maladies et en profite pour chercher de l’aide.


Elle consulte tout d’abord dans un hôpital traditionnel, puis elle envisage une approche différente et se rend dans la clinique du Dr Hayashi. Là, elle reçoit pendant quarante jours du Reiki de la part de deux praticiens. Des examens passés à l’hôpital traditionnel confirment la guérison


Grâce au travail de F.A Petter, nous avons appris l’histoire du reiki Usui et complété notre pratique par la réintroduction des techniques supprimées par Mme Takata. Nous retrouvons ainsi un système complet.

Ce travail est d’une importance capitale pour la compréhension de la méthode.

Cette question essentielle germera dans son esprit et portera ses fruits plus tard dans sa vie de façon plus profonde. Il approfondit sans cesse ses connaissances en matière de spiritualité et mena en parallèle une vie professionnelle avec succès pendant une longue période.

Mais en 1914, il se trouva en difficulté professionnelle suite à de mauvaises décisions.

Comme il avait quelques connaissances en bouddhisme, il choisit de devenir moine bouddhiste. Il se consacra à la prière et pratiqua intensément.

Il décida de retourner sur le mont Kurama, un endroit où il avait déjà séjourné dans sa jeunesse, et commença une retraite de vingt et un jour.


Il passait ses journées à jeuner, chanter, prier, méditer.


En mars 1922, à la fin de ces trois semaines, un flot de lumière spirituelle puissante l’envahit par le sommet de la tête. Il reçut un satori.

On pourrait dire qu’il reçut une « auto-initiation » (En fait comme il était seul, on peut penser que personne ne sait vraiment ce qui lui est arrivé). Il comprend que ce qu’il sent maintenant, ce qui passe par ses mains est très différent du ki qu’il connaît.


C’est une énergie qu’il ne peut pas manipuler, qui agit sans intervention de sa volonté. Il pose les mains sur son propre corps et se rend compte que ça lui fait du bien et qu’il se sent de mieux en mieux. Il pratique aussi sur sa famille et d’autres personnes. Il constate, en l’espace de quelques semaines, que malgré qu’il ne comprenne pas, ne maîtrise pas cette énergie, ses effets sont hautement bénéfiques.


Il abandonne ses autres activités et se consacre de plus en plus à cette pratique.

Il crée la USUI REIKI RYOHO GAKKAI. C’est dans ce cadre qu’il introduit les cinq principes et modifie petit à petit sa pratique et enseignement.


Mikao Usui meurt en mars 1926, à la suite d’une attaque cérébrale.

Entre 1922 et sa mort, il aurait initié plus 2000 personnes, dont 19 ont passé la maîtrise.

En 1927, ses étudiants font ériger une stèle funéraire sur laquelle son œuvre et sa vie sont résumées

CHUJIRO HAYASHI

Parmi les élèves arrivés au niveau de la maîtrise, il y avait un médecin, officier de la marine impériale, CHUJIRO HAYASHI.

C’est une personne très importante pour les lignées occidentales puisque c’est grâce à lui que le Reiki est arrivé jusqu’à nous.

HAYASHI arrive chez Mikao Usui en 1925, à une époque où le Reiki est très à la mode chez les officiers de marine.

Il passe rapidement la maîtrise et après la mort de Mikao Usui, il reste dans l’organisation jusqu’en 1931, date à laquelle, il décide de partir et de fonder sa propre école qu’il appelle HAYASHI REIKI KENKYUKAI

Dans cette organisation, HAYASHI proposait un enseignement (initiations) et aidé par ses élèves, des traitements à des personnes non initiées. Il connut un très grand succès et sa réputation grandit. Soupçonné d’espionnage à cause de ses allers-retours à Hawaï (état américain) -nous sommes peu de temps avant la seconde guerre mondiale - pour sauver son honneur et celui de sa famille, il se suicide en 1941. Son épouse reprend le centre et continue à y enseigner.


On remarquera que Churijo Hayashi n’a jamais été président de l’organisation de Mikao Usui « la USUI REIKI RYOHO GAKKAI ».


HAWAYO TAKATA


Mme Takata a introduit le Reiki en occident. Sinon, le Reiki aurait mis certainement beaucoup plus de temps à quitter le Japon, si toutefois il l’avait quitté.

Mme Takata est née en 1900. Elle est d’origine japonaise et comme son prénom l’indique née à Hawaï. En 1935, l’une de sœurs décède et elle décide de se rendre au Japon pour rendre visite à ses parents. Elle souffre de plusieurs maladies et en profite pour chercher de l’aide.


Elle consulte tout d’abord dans un hôpital traditionnel, puis elle envisage une approche différente et se rend dans la clinique du Dr Hayashi. Là, elle reçoit pendant quarante jours du Reiki de la part de deux praticiens. Des examens passés à l’hôpital traditionnel confirment la guérison


Elle retourne au centre Hayashi et demande à apprendre la méthode. D’après William Lee Rand, elle fut initiée au premier degré, en 1936, travailla au centre pendant un an, donnant des traitements. Elle reçut ensuite le deuxième degré.


En 1937, elle retourna à Hawaï, accompagnée du Dr Hayashi. Ensemble ils voyagèrent à travers l’île donnèrent des traitements, des conférences et des enseignements. En février 1938, Hawayo Takata fut initiée à la maîtrise.

Lorsque la guerre éclate entre le Japon et l’Amérique, Mme Takata, qui craint pour sa sécurité (elle est Japonaise et pratique une méthode japonaise), décide de se faire discrète et de mettre son activité en sommeil. Elle ne reprendra que dans les années cinquante.


Elle se rend sur le continent américain et là, elle pratique et enseigne de plus en plus ouvertement sans être inquiétée.

On pense qu’elle modifie l’histoire du Reiki pour la rendre plus « présentable » aux yeux des Américains. C’est ainsi qu’elle présente Mikao Usui comme un moine chrétien et un recteur d’académie, statuts sociaux qui correspondent mieux aux « standards » de la société américaine. Et cela fonctionne puisqu’elle a beaucoup de succès.


Vers 1970, n’ayant pas maintenu de relations avec le Japon, elle pense qu’elle est la seule maitre Reiki au monde. Elle commence, alors à former et initier des maitres.

Quand elle décède d’une crise cardiaque en 1980, elle en a formé 22.

Comme elle enseignait de manière orale et qu’elle n’autorisait pas la prise de notes, des erreurs ou même parfois des modifications volontaires ont été introduites dans le système transmis par le Dr Hayashi.

Certains de ces 22 maîtres se sont regroupés et sont devenus des membres de » l’Alliance », d’autres se sont déclarés « indépendants » et ont contribué chacun à leur façon à répandre le reiki.


A partir de ces 22 maîtres, le reiki s’est propagé à une vitesse qu’aucune autre technique n’avait connue et il y a maintenant des centaines de milliers de praticiens et enseignants dans le monde et bien sûr nous les en remercions pour cela.

La version de l’histoire du Reiki de Mme Takata a été reprise dans de nombreux livres, notamment ceux écrits jusque dans les années 2000.

L'atelier énergétique, c'est une recette avec beaucoup de reiki, un peu de magnétisme, une pointe d'auto-orientation ou auto-suggestion et une pointe de PNL mais j'ajoute aussi de la foi,, du respect et de l'honnêteté parce que je préfère vous aider sans contre partie que recevoir celle-ci en ne vous ayant pas aidé . . .

0